Plateformes logistiques, centres distribution urbains

Les concepts de plateforme logistique et de centre de distribution urbain sont développés dans le focus sur la logistique. Nous évoquons ici deux exemples de ces dispositifs.

A Barcelone, la société « Solucions Ultima Milla S.L. » s’est imposée comme spécialiste de la « livraison du dernier kilomètre ». Une entreprise plus connue sous son nom commercial : « Vanapedal ». Surtout depuis qu’elle a été retenue par la municipalité de la capitale catalane pour gérer la nouvelle micro-plateforme de stockage dédiée à l’approvisionnement des commerces du centre-ville.

Les centres de distribution urbains « immatériels »

Concept souvent oublié en France, les centres de distribution urbains « immatériels » présentent un schéma logistique intéressant. L’innovation principale apportée par ce CDU, d’ordre organisationnelle, est de s’affranchir d’un centre physique dédié.

Il est possible de garder les infrastructures existantes et d’avoir, non un seul hub, mais une organisation des flux pluri-entrepôts. Ainsi, dans le modèle coopératif de Munich, tel que décrit par Kohler, chaque transporteur participant se voit assigner une zone de l’aire urbaine, et collecte auprès des autres agents les biens qui y sont destinés pour les centraliser sur sa plateforme avant redistribution.

Il est également possible de mettre en place un système ne nécessitant aucune infrastructure immobilière. C’est le modèle développé par « La Tournée à Paris », qui livre aux habitants des marchandises provenant des commerçants du quartier, mais gère aussi le dernier kilomètre pour des flux venant de l’extérieur. La segmentation de la distribution de flux légers par zones très restreintes, permet aux livreurs de se déplacer à pied avec du matériel roulant léger et d’effectuer leurs opérations de réorganisation des flux sur l’espace public.