Utiliser les données de la qualité de l’air pour réduire les émissions de benzène

En 2000-2001, certaines activités industrielles de l’Etang de Berre et de la Vallée de l’Huveaune étaient émettrices de concentrations importantes en benzène à proximité des lieux habités. Les industriels concernés ont appliqué divers aménagements à leurs procédés de fabrication et à leurs organisations pour diminuer ces émissions. La valeur limite est de 5 µg/m3, la valeur-guide est fixée à 2 µg/m3.

Vallée de l’Huveaune – ARKEMA (13).

L’industriel analyse les données Air PACA régulièrement. Initialement de 10 µg/m3 les concentrations de benzène sont passées 3,3 µg/m3 en 2013.

Berre l’étang et Martigues Lavera LYONDELLBASELL (ex Shell), PETROINEOS et NAPHTACHIMIE (13) 


Après une évaluation préliminaire des niveaux annuels en benzène effectuée en 2001/2002, Air PACA a implanté des matériels mesurant en continu les teneurs en benzène. Les services de l’Etat ont demandé aux industriels de mettre en place des actions pour réduire ces émissions de -30% à l’horizon 2010 (PNSE). Celles-ci ont concerné principalement les sources diffuses, les émissions fugitives avec une forte diminution du volume des émissions pour chaque site industriel. L’objectif ambitieux de -30% en 2010 a été atteint et la diminution se poursuit avec des gains moins importants ces dernières années.

Les niveaux mesurés en benzène dans l’air ambiant sont passés de niveaux voisins voir supérieurs à la valeur limite annuelle (5 µg/m3/an) à des teneurs voisines et même inférieures à la valeur-guide pour la qualité de l’air (2 µg/m3/an).