Synthèse outils : management logistique urbaine

Les mesures expérimentées, de réglementation d’accès et des horaires de livraison, se sont heurtées à des obstacles opérationnels (opposition des commerçants aux nouveaux horaires de livraison), financiers et réglementaires (concernant le travail de nuit par exemple). Le dispositif de places de stationnement réservées aux livraisons et surveillées électroniquement (parcmètre d’une demi-heure pour les livraisons et capteur de présence des véhicules), dans le cadre du plan de la ville de Lisbonne a nécessité une surveillance particulière et la mise en application des sanctions prévues pour assurer la disponibilité des espaces et le respect des temps limités de livraison.

De même, les changements dans les tournées de récupération des vêtements ont suscité l’opposition des chauffeurs d’ « Oxfam » et il a été nécessaire de travailler avec eux pour mieux expliquer la démarche et améliorer leur adhésion au projet.

Dans l’ensemble des projets, l’implication de toutes les parties prenantes de la chaîne logistique est nécessaire pour que les changements soient mis en pratique et puissent porter leurs effets. Les pouvoirs publics doivent mettre en place le cadre réglementaire et la communication pour accompagner les projets et les valoriser auprès des acteurs privés.

Le travail de concertation préalable et l’accompagnement des personnels qui doivent modifier leurs habitudes, sont donc des étapes importantes de ces projets.