Actualités

30-04-2015

Les gestionnaires d’aéroport doivent concilier maîtrise de leurs émissions de CO2 et lutte contre la pollution locale

Crédit photo Aéroports de la Côte d'Azur/Jérôme KélagopianEn tant que gestionnaire de plateforme aéroportuaire, le groupe Aéroports de la Côte d’Azur s’est investi depuis 2011 dans le programme international « Airport Carbon Accreditation » signé par 111 aéroports dans le monde entier. Convaincus par la qualité de cette méthodologie appliquée au carbone, l’aéroport de Nice et Air PACA imaginent l’élargir à d’autres polluants atmosphériques. En effet, les gestionnaires d’aéroport doivent concilier maîtrise de leurs émissions de CO2 et lutte contre la pollution locale.

La plateforme de Nice a franchi 3 étapes sur 4 pour réussir son engagement de neutralité carbone en 2018

  1.  Cartographier ses sources d’émissions : celles de l’Aéroport Nice Côte d’Azur en 2013 ont constitué 164 142,3 tonnes équivalent CO2 en 2013, soit environ les émissions de 30 000 habitants français en 1 an.
  2. Gérer et réduire ses émissions : la plateforme aéroportuaire a réduit de près de 30 % de ses émissions par passager en 4 ans.
  3. Prendre en compte et réduire les émissions des parties prenantes de l’aéroport (prestataires, compagnies…) : à fin 2014, 34 sociétés partenaires de la plateforme ont participé au bilan de gaz à effet de serre sur l’Aéroport Nice Côte d’Azur, représentant au total 3 124 salariés, soit plus de 50% des effectifs de la plateforme. Nice est aujourd’hui le seul aéroport en région à atteindre ce niveau.
  4. la compensation carbone des émissions du gestionnaire de l’aéroport de Nice Côte d’Azur pour aboutir à la neutralité carbone en 2018 : le groupe investira alors dans un programme certifié pour équilibrer les émissions qui n’auront pu être éliminées lors des étapes précédentes.

Sont entrés récemment dans ce programme : l’aéroport Marseille Provence et celui de Cannes Mandelieu qui a été accrédité au niveau 1.

Questions à Isabelle Vandrot, Chef du département développement durable et environnement de l’aéroport de Nice

Pourquoi la plateforme aéroportuaire de Nice est-elle entrée dans ce programme Airport Carbon Accreditation ?
Les bilans carbone que nous avions effectués précédemment dégageaient des grandes masses d’émissions mais parfois avec des marges d’incertitude de 50%. Le Programme ACA est une méthodologie conçue pour les gestionnaires d’aéroport. Il permet d’aborder les sujets avec un prisme différent. C’est un engagement à performer chaque année sous peine de perte de niveau.

Quelles sont les principales mesures qui vous ont permis de réduire vos émissions de 30%/passager ?
Il s’agit plutôt de l’addition de mesures qui sont souvent peu perceptibles individuellement mais qui deviennent significatives quand on les globalise. On peut citer la consommation électrique- nous nous approvisionnons désormais en électricité produite par des ressources renouvelables - de gaz, l’optimisation des véhicules de service… Le tout disséminé dans une multitude de sources d’émissions sur un site très vaste.

Quel est l’aspect de ce programme qui vous paraît le plus important ?
La réduction des émissions carbone est un concept difficile à expliquer à nos interlocuteurs. C’est un macro sujet qui paraît lointain. Mais dès que l’on met en œuvre la méthodologie, on passe au stade micro et cela devient totalement concret. On entre là dans le comportemental, la relation humaine et chacun mesure l’importance de son action dans le dispositif d’ensemble.