Actualités

02-07-2015

Les Zones à trafic limité italiennes inspirent la France : l’expérimentation de Nantes, les « villes respirables en 5 ans »

En Italie, la ZTL est un espace généralement situé en centre-ville, réservé à la circulation des transports publics, des services d’urgences, des riverains et des titulaires d’autorisation expresse. Les autres véhicules peuvent y accéder à certaines heures (généralement en semaine, aux heures de bureau). Chaque ville, Turin, Milan…, applique ses propres réglementations.
Une ZTL grande zone est appliquée en Lombardie sur un principe de vignette, horaires de circulation et interdiction aux véhicules à forte pollution (Euro 0, 1, 2, 3, etc).

Nantes est la première ville française à avoir adopté la ZTL depuis 2012, sur 800 hectares. Le dispositif complète l’extension de l’aire piétonne et des zones 30 pour rendre le centre-ville aux piétons, aux cyclistes, aux transports en commun et apaiser les circulations dans toute la ville. Le flux automobile est passé de 20 000 à moins de 5000 véhicules par jour, tandis que tramways et chronobus circulent plus facilement et fréquemment. Piétons et cyclistes se sont réappropriés les lieux ; les comptages du printemps 2014 montrent des pointes à 4000 cyclistes / jour (contre 1050 en 2012, 2850 en 2013) source Vélogik, développement cyclable.

En juin 2015, le ministère du développement durable a lancé un appel à projets « Villes respirables en 5 ans » dans le cadre du projet de loi de transition énergétique. Celui-ci est ouvert aux collectivités situées dans les zones soumises à un Plan de Protection de l’Atmosphère. Parmi les « actions radicales » à engager figure, a minima, la création d’une zone à circulation restreinte.