Actualités

20-01-2015

L’impact des particules fines sur la santé se confirme

Après les études européennes Aphékom, l’InVS publie le 6 janvier 2015 « Impact à court terme des particules en suspension (PM10) sur la mortalité dans 17 villes françaises ».

Marseille fait partie des 17 agglomérations urbaines sur lesquelles ont porté cette étude avec Bordeaux, Dijon, Grenoble, Le Havre, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Lens, Douai pour la période 2007-2010.

Les résultats de l’étude InVS « confirment les effets à court terme des PM10 sur la mortalité, même à des concentrations, en moyenne annuelle, conformes à la réglementation européenne (40 µg/m3).