Connaître


L’impact de la qualité de l’air sur la santé et le climat

Un problème de santé publique.

L’effet néfaste des polluants atmosphériques sur la santé est une réalité dont chacun a pris conscience.

  • En France 42 000 décès prématurés par an seraient liés à la pollution atmosphérique, dont 2 500 en PACA (InVS 2011)
  • 10 à 15 % de la population serait allergique aux pollens
  • 5 000 cas d’intoxication au monoxyde de carbone par an, dont 122 en PACA en 2011 (*)

(*) Source : Instruction n° DGS/EA/2011/406 du 26 octobre 2011 relative aux missions des Agences Régionales de Santé (ARS) dans le domaine de la santé environnementale – site DREAL PACA »

Les polluants surveillés sont des "indicateurs de pollution" dont les toxicités sur la santé ou l’environnement sont connus et pour lesquels des techniques de mesure existent.

La liste est amenée à évoluer avec l’avancée des connaissances scientifiques et les nouveaux composés mis sur le marché. D’autres polluants plus spécifiques peuvent être surveillés en fonction des particularités d’une zone ou du changement de la réglementation, comme les pesticides, les dioxines et furanes…Pour en savoir plus sur les effets de chaque polluant consultez la page Air PACA indiquée ci-dessous (source Air PACA).

Un impact sur le climat et l’économie

« Le changement climatique peut interagir avec les phénomènes de pollution atmosphérique à double titre : il a un effet sur la fréquence et l’intensité des épisodes météorologiques extrêmes, ce qui pourrait contribuer à une augmentation de la pollution.

En outre, les politiques de lutte contre le réchauffement climatique (réduction des gaz à effet de serre…) nécessitent de faire évoluer la consommation globale d’énergie, ce qui a des effets indirects sur l’émission des polluants atmosphériques.

Le changement climatique et le transport à longue distance de polluants sont deux types de facteurs externes dont les politiques de gestion doivent ainsi tenir compte ». (source INERIS)

« Certains polluants peuvent entraîner une eutrophisation, une réduction des rendements agricoles et une diminution de la croissance des forêts et avoir des répercussions sur le climat ». (source Agence Européenne pour l’Environnement)